Le C.A.I. de Namur – Centre d’Action Interculturelle de la Province de Namur, est un Centre régional d’intégration qui agit pour une société interculturelle. A travers ses activités d’accompagnement, de formation, de sensibilisation, de coordination d’acteurs et d’interpellation, le C.A.I. joue un rôle d’organe de référence en matière d’intégration et d’interculturalité en province de Namur. Ses travailleurs garantissent le fil rouge en termes de démarches d’intégration pour les personnes étrangères et pour les opérateurs qui développent des actions directement ou indirectement sur ces matières.

L’IRFAM – Institut de Recherche, Formation et Action sur les Migrations — est un organisme d’éducation permanente, au service des professionnels de l’action sociale, de l’éducation, du développement culturel et économique. L’Institut vise, par une approche multidisciplinaire, à construire des liens entre la recherche et les interventions dans le domaine de l’intégration et du développement, ainsi que de la valorisation des diversités.

L’ASBL « Entrepreneuriat au Cœur du Développement » en abrégé ECD, est une association sans but lucratif active en Province de Namur, dont le but est d’accompagner et de fédérer les entrepreneurs dans toutes leurs initiatives professionnelles, de développer chez les jeunes un esprit de créativité, de responsabilité, de solidarité et de dépassement de soi, et de favoriser les contacts économiques entre les entreprises d’Europe et d’Afrique afin d’y engendrer des partenariats d’affaires utiles pour les deux continents.

L’ASBL « Les Amis de Bukavu », est une structure namuroise dont l’une des activités est de faire connaître les acteurs sociaux afro-descendants et les spécificités du savoir africain par la proposition de divers outils pédagogiques et médiatiques à destination des écoles de Namur, notamment.

L’ASBL « Migration Responsable » est une structure dont l’une des activités est de militer, sensibiliser et informer, comme son nom l’indique, pour une migration responsable (en rapport avec les droits et les devoirs des personnes migrantes et en particulier ceux des femmes migrantes) par la proposition de divers outils pédagogiques et médiatiques pour tous les publics, tout en informant sur les fraudes et infractions liées à la migration et en accompagnant l’entrepreneuriat des personnes migrantes.